La compagnie met en scène des univers denses et foisonnants, peuplés d’une multitude de personnages, librement inspirés des rapports d’échelles.

Une petite fille construit, sur la plage, des villes de sable pour protéger les petits poissons des plus voraces. Elle y trouve un anneau magique, donné, c’est certain, par le prince des poissons en guise de remerciements.
Mais, la guerre survient ; et toute la famille doit fuir son pays.
D’un rivage à l’autre, l’enfant raconte son voyage épique sur le fil des frontières.
Ce voyage, même long et dangereux, résonne de contes et de rencontres étonnantes. Elle fait route parmi les moutons, défie un ogre gardien des murs, navigue au milieu de vagues tentaculaires et se confronte à des nains-passeurs…
Le spectacle est poétique, émouvant mais aussi drôle et ludique.
D’un cercle de papiers froissés, déchirés, émergent des images et des fragments d’histoires avec lesquels la comédienne raconte cette aventure inspirée du réel. Elle est accompagnée par une autre voix, tout aussi importante : la musique, aux accents singuliers du Oud et du Bendir.

La Presse en parle :

Entre poésie et musicalité, ce spectacle est un voyage unique au pays du papier. Télérama